Dans un article pour myob, Renae Smith définit le marketing drive-to-store. Elle explique notamment pourquoi les enseignes à réseaux, notamment dans le secteur du retail, doivent impérativement (re)définir leur stratégie marketing drive-to-store.

Dans son article, Renae Smith rappelle que nous vivons dans une ère digitale. Que nous sommes tous collés à nos téléphones, et qu’il n’y a rien que notre téléphone ne puisse pas résoudre, expliquer, acheter ou vendre.

C’est une évidence, et pourtant, ce constat peut nous faire facilement tomber dans un piège. Le piège, c’est de penser que, parce que le digital est omniprésent, les enseignes doivent se concentrer uniquement sur la vente en ligne.

63% des consommateurs préfèrent l’expérience d’achat en magasin plutôt que sur internet

C’est le résultat d’une étude Blis.

De plus, un sondage mené par ShopFully en Australie révèle que 75% des consommateurs se considèrent principalement comme des clients de magasins physiques.

La tendance consiste d’ailleurs à utiliser internet pour faire des recherches et du repérage, puis à se rendre en magasin pour faire ses achats. Le digital est donc un véritable moteur de trafic en magasin. 65% des consommateurs utilisent le digital pour se renseigner sur un produit avant d’aller l’acheter en magasin.

Il parait donc essentiel d’être sur tous les fronts. Les enseignes doivent aller chercher leurs consommateurs sur internet grâce à une bonne stratégie marketing drive-to-store. Ensuite, il leur faudra impérativement soigner l’expérience client en magasin.

Une bonne stratégie marketing drive-to-store doit cibler local

Pour commencer, quelques chiffres issus de Google :

  • 75% des consommateurs utilisent un moteur de recherche pour en savoir plus sur un produit ou service avant de l’acheter.
  • 75% d’entre eux sont ensuite plus enclins à se rendre dans un magasin autour d’eux pour rentrer dans un processus d’achat.
  • 18% des recherches « locales » sur mobiles mènent à une vente dans les 24h.

Lorsque vous concevez une publicité en ligne destinée à attirer des consommateurs dans votre magasin, il est donc essentiel d’adopter une approche locale.

De plus, les call-to-actions que vous utilisez doivent idéalement permettre de contacter directement le magasin, localement. En effet, les consommateurs qui souhaitent entrer en contact avec un magasin sont généralement davantage prêts à acheter.

Utilisez les réseaux sociaux pour renforcer votre marketing drive-to-store

Les entreprises ne sont pas toujours matures lorsqu’il s’agit de mettre en place une stratégie marketing drive-to-store sur les réseaux sociaux. En effet, sur les réseaux sociaux, il est moins facile que sur Google d’anticiper un acte d’achat.

Cependant, des stratégies existent pour augmenter la visibilité de votre enseigne ou de votre magasin au niveau local. L’objectif étant bien entendu d’attirer des consommateurs en magasin.

Le mode de fonctionnement est le même que sur Google. Il s’agit de s‘appuyer sur les données de localisation pour cibler les consommateurs potentiellement proches de votre magasin. Sur Facebook et Instagram par exemple, vous pouvez utiliser les objectifs de « visite en magasin ». Vous pourrez ainsi associer votre campagne à une géolocalisation précise.

Mesurer l’impact de votre stratégie

Comme pour n’importe quelle stratégie marketing, il est très important de tracker les résultats de vos actions. Ce n’est qu’ainsi que vous vous assurerez que votre stratégie fonctionne réellement.

Bien sûr, vous pouvez discuter avec vos consommateurs en magasin et leur demander ce qui a déclenché leur venue. Mais vous en conviendrez, c’est un peu laborieux.

Certaines entreprises commencent à parvenir à tracker digitalement l’efficacité de leur marketing drive-to-store. Par exemple, l’entreprise ShopFully mesure l’engagement des internautes avec leurs publicités en ligne, puis utilise une technologie de géolocalisation pour suivre leurs mouvements jusqu’au magasin après avoir vu une publicité.

Du machine-learning peut également combiner la mesure de plusieurs facteurs lorsqu’il s’agit d’analyser le comportement des consommateurs.

Quelle que soit la méthode, il est important de garder à l’esprit que la technologie et le digital ne sont pas des ennemis. Ce sont des outils puissants qui permettent aux enseignes et aux magasins d’améliorer l’expérience des consommateurs tout en augmentant leurs conversions. Il est donc essentiel d’utiliser ces outils le mieux possible.

Sachez qu’une plateforme de marketing local peut vous aider à mettre en place votre marketing drive-to-store en vous permettant de piloter plusieurs canaux d’acquisition (emailing, SMS, réseaux sociaux, etc.) depuis un même espace. Vive la complémentarité des canaux !